Un Foujita abordable

P. Louÿs : les aventures du roi Pausole, illustré par Foujita

Difficile de se procurer sur le marché un ouvrage illustré par le célèbre Foujita sans dépenser une somme conséquente. Signalons quand même que le texte de Pierre Louÿs “Les aventures du roi Pausole” illustré par le dit Foujita se trouve assez facilement dans la collection “Le Livre de demain” chez Arthème Fayard & Cie éditeurs. Conçue dans les années 20 cette collection rendait accessible à un large public le livre illustré par des artistes renommés généralement édités sur beaux papiers pour un public de bibliophiles aisés. Son fort tirage et son prix public bon marché assurèrent le succès de cette collection. L’exemplaire présenté ici est malheureusement parsemé de petites rousseurs.

http://www.foujita.org/

Bois de Foujita pour le Roi Pausole de P. Louÿs.

Alger et ses environs

Voici un ouvrage peu courant. Entièrement consacré à Alger ville et ses environs il rassemble en un petit volume in-12° un grand nombre d’informations très diverses, topographiques, historiques, descriptives, pittoresques, pratiques. Il s’apparente donc à une sorte de petit guide qui informe le lecteur, du prix de la place d’une loge de balcon au théâtre impérial, de la position exacte de quelques plaques commémoratives israélites de Bab-El-Oued, des informations statistiques précises concernant la commune de Douéra, etc …agrémenté d’un petit plan d’Alger par O. Mac Carthy et d’une grande carte dépliante des environs, cet ouvrage a été commis par Victor Bérard l’auteur de l’Indicateur général de l’Algérie, description géographique, historique et statistique de toutes les localités, comprises dans les trois provinces paru chez Bastide Libraire imprimeur à Alger.
L’exemplaire présenté ici est relié en plein chagrin prune, toutes tranches dorées, gardes intérieures décorées d’une frise dorée, frise d’encadrement décorative dorée sur les plats, titre doré, dos à nerfs avec fleurons dorés dans les caissons. (6) + VIII + 155 p. + 1 plan double page et une carte dépliante in fine (infimes rousseurs).
Bérard (Victor). Alger et ses environs par Victor Bérard, receveur de l’enregistrement, des domaines et du timbre, accompagnée d’un plan et d’une carte par M. O. Mac Carthy, Alger, Bastide Libraire éditeur, place du gouvernement, 1867.

Alger et ses environs.

Tunis et ses Environs par Charles Lallemand

tunis2

Tunis et ses environs de Charles Lallemand.

Ouvrage mythique pour tous ceux qui s’intéressent à la Tunisie et Tunis en particulier. Son auteur Charles Lallemand né en 1857 dans la Meuse fût ingénieur et inspecteur général des mines. En 1910 il devient membre de l’Académie des Sciences. Il vit en Tunisie plusieurs années occupant un poste de fonctionnaire dans l’Administration du Protectorat français. Charles Lallemand sous le charme de la Tunisie a rapidement officié comme dessinateur aquarelliste exaltant la beauté de ce pays. Les premières aquarelles illustrent le passé antique du Nord Tunisien en nous conduisant de la ville Lybico-Romaine de Simitthus/Chemtou près de la frontière Algérienne, jusqu’à la cité Punique de Carthage, sans oublier l’aqueduc de Zaghouan, immense monstre de pierres serpentant dans la verte campagne du Nord Tunisien.

Tout y passe, Médersas, Cafés Maures, Mosquées, Palais, Demeures, Hammams, Boutiques. Véritable feu d’artifice de couleurs, des peintures polychromes rehaussant la chaux des édifices publics et privés, aux costumes traditionnels féminins et masculins, cet ouvrage est une ode picturale particulièrement touchante du vieux Tunis.

  On notera un chapitre consacré à la Fantasia prétexte là encore à une débauche de détails sur les harnachements des chevaux arabes.

  Les environs de Tunis ne sont pas oubliés même s’ils sont abordés brièvement : La Goulette, La-Marsa, Hammam-Lif, et une brève incursion jusqu’en Kroumirie.

  Cet ouvrage est précieux par ses commentaires et constitue, par la richesse et la diversité de ses aquarelles à la fois un régal pour les yeux et aussi une source documentaire de premier plan sur un Tunis traditionnel disparu.

  Bien sûr, les rééditions n’ont rien de comparable à l’édition originale que je vous montre ici dans son cartonnage de pleine percaline bleue, toutes tranches dorées, avec un superbe encadrement or et noir sur le premier plat. Cet ouvrage est paru en 1890 et en 1892 aux bons soins de la Maison Quantin, l’édition présentée ici est celle de 1892 contenant les 150 aquarelles tirées en couleurs.

 Tunis.1

ACHAT – VENTE – DEPOT VENTE – Estimation – Conseils – Livres Anciens et modernes – Angoulême – Charente – Sud-Ouest